Artisan Serrurier Nancy

Jean Diki-Paré Artisan Serrurier Nancéen


Un label bien encadré offrant une vraie protection au consommateur.

À l’heure d’internet, les offres de services se sont tant diversifiées qu’il est souvent devenu difficile d’effectuer un choix en connaissance du meilleur rapport qualité-prix. Entre autre exemple, la clientèle peut être désorientée entre une proposition de jobbing d’apparence alléchante en terme de prix et d’une offre d’un vrai professionnel expérimenté garantissant une exécution en parfaite conformité avec les règles de l’art de la profession de serrurier. S’ajoutant à la confusion du consommateur, certaines personnes se prétendent Artisan serrurier sans en remplir les conditions.

Il est donc important de rappeler que le label Artisan n’est accordé qu’aux entreprises pouvant justifier d’une compétence professionnelle certifiée, exerçant avec un statut d’entreprise bien défini, dûment enregistré et assuré.

Ainsi pour prétendre au titre d’Artisan Serrurier, il est impératif d’exercer son activité soit sous le statut d’entreprise individuelle, de micro-entrepreneur, de société et être immatriculé au répertoire des métiers, de pouvoir justifier d’une expérience professionnelle en serrurerie d’au moins trois années, ou de posséder un diplôme CAP ou BEP, ou d’un titre équivalent homologué ou enregistré au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) pour la serrurerie.

Au sujet de Monsieur Diki-Paré, il est entré dans l’univers professionnel du façonnage du fer comme apprenti en 1984 et il a obtenu son diplômé CAP de serrurier-métallier en 1989,  et a finalement fondé son entreprise de serrurerie de ville en 1999 afin de partager directement sa passion avec le public, notamment au travers de la conception d’objets design, d’éléments d’Arts décoratifs et de sculptures en inox.

Artisan Serrurier

Les conditions pour se prévaloir de la qualité d’artisan serrurier sont

  • Exercer son activité sous le statut d’entreprise individuelle, de micro-entrepreneur, de société
  • Justifier de l’un de ces postes
    • d’un CAP ou d’un BEP
    • d’un titre équivalent homologué ou enregistré au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) pour la serrurerie
    • d’une expérience professionnelle dans ce métier de 3 ans minimum
  • Être immatriculé au répertoire des métiers

Sources :

https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F23887
https://www.insee.fr/fr/metadonnees/definition/c1137

Artisanat serrurerie : dossier administratif

Dossier d’information sectorielles sur l’activité-de-serrurerie à découvrir sur jesuisentrepreneur.fr

L’installation, les investissements, la gestion

  • Les points de vigilance sur les difficultés du métier : fonds de roulement, fonds propres, diversification, évolution des techniques et des matériaux.

Les aptitudes professionnelles

  • Une formation spécifique de type Brevet Professionnel ou Brevet de Maîtrise.
  • La volonté de se former aux nouvelles technologies.
  • Un bon contact commercial et le sens du conseil à la clientèle.
  • Un bon gestionnaire, notamment pour la gestion de ses stocks.

L’environnement réglementaire

  • Le serrurier doit être titulaire d’un CAP ou d’un BEP ou  justifier d’une expérience professionnelle de trois années en qualité de salarié ou d’indépendant dans le métier de la serrurerie.
  • L’inscription au Répertoire des Métiers est obligatoire.
  • Suivre la réglementation professionnelle sur les portes pare-feu, portes et portails métalliques, serrures simples de bâtiment, dispositifs anti-panique à barres, etc.
  • Le professionnel doit souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle.
  • Respecter les délais de paiement aux fournisseurs à 60 jours à compter de la date d’émission de la facture.
  • L’employeur doit évaluer l’exposition de chaque collaborateur aux facteurs de pénibilité.
  • la carte d’identification professionnelle des salariés du bâtiment est obligatoire depuis le 22 mars 2017.
  • Choix du statut juridique et fiscal.