Prendre les pompiers pour un serrurier peut couter cher

Mettre en alerte les pompiers par une fausse déclaration d’incendie en vue de faire ouvrir une porte est  un délit passible d’une peine de deux ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende. Un jeune homme est  placé en garde à vue par les forces de l’ordre pour divulgation de fausses informations en vue de provoquer l’intervention inutile des secours.
Lire l’article de presse « Il oublie ses clés… et prend les pompiers pour des serruriers » sur leparisien.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website